Mr "B" se vassalise à l'ultra-droite, Mr "B" baisse culotte ? quel beau message pour les jeunes qui veulent croire encore à quelque chose. Quel bel exemple pour la formation du citoyen!

Peut-il y avoir des mots assez durs pour désigner tout ralliement à l'ultra-droite (surtout sous cape de "socialisme" ou de "centrisme"!!!. Mais ce mr "B" avait déjà donné en rejoignant le gouvernement Sarkozy (et non pas Fillon, qui n'est que porte-parole).Entre l'ultra-droite et l'extrême-droite, il n'y a qu'un mince ruisseau d'infamie à franchir.

Ce pays n'a pas de président qui préside et se fait respecter.

Ce pays est entré depuis deux décennies dans une phase de honte. Comment peut-il s'en sortir ?