La formule d'Abraham Lincoln est reprise par la presse du jour pour signifier le slogan de Mr Sarkozy en campagne :

"Le fil rouge de ce déplacement sera sur le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple", assure un conseiller, reprenant l’article 2 de la Constitution française.

 L'ultra-droite deviendrait partageuse. Il s'agit donc d'un sommet dans le "discours paradoxal" et le "langage inversible" du néo-président français. Qui d'ailleurs ne gouverne pas mais dirige, et dont le "gouvernement" assure surtout des fonctions de relais et de porte-parole. Le peuple, là, ne gouverne en rien. Il n'est en rien gouverné, sur un bateau ivre, sans gouvernail ni gouverneur.